Sortie de chaine ?

ami6_1965
J’ai la chance d’avoir un voisin qui arrive à la fin de la restauration de son Ami 6 de 1965 ! On la croirait sortie de chaine comme ça avec son numéro d’immatriculation pas encore tamponné !


6 Responses to “Sortie de chaine ?”

  • robert Says:

    Il a fait un sacré boulot ton Voisin ! Faut le féliciter, c’est grâce à des passionnés comme lui que le patrimoine est préservé. Quant à l’Ami, dommage qu’elle n’est pas eu le succès qu’elle méritait. C’était un peu la DS du pauvre. J’ai roulé avec un modèle bleu marine à toit blanc de 1965 pendant un an et j’en garde un bon souvenir de confort : le moelleux de la moquette épaisse du plancher et des banquettes rouges… Quand on y pense, Hichkock aurait pu faire la pub de l’Ami bicolore ! La vie est un éternel recommencement.

  • Stef Says:

    d’accord avec Robert, beau travail !
    j’adore l’Ami6, un jour j’en aurai une ! ;o)

  • robert Says:

    C’est pas facile à trouver Stef, mais avec un peu de chance. Par contre, j’ai eu pendant un an une Ami 8 verte et j’ai retrouvé le confort de sa petite soeur. Je l’ai revendu à un prof de fac d’Aix en Provence qui roule tous les jours avec. Tu peux en trouver plus facilement et à des prix corrects. J’ai vendu la mienne 800 euros. Bonne chance !

  • Stef Says:

    Merci Robert
    A vrai dire j ai failli acheter une ami6 break en tout debut d’année… Mais j ai finalement renoncé pour me consacrer a la fin de la restauration de ma deuche… On verra ensuite… J’prefere la 6 a la 8 esthetiquement et la break pour des raisons pratiques, avec les gamins….

  • jeje dinard Says:

    j’adore cette couleur , quel decalage entre les carosseries de l’epoque et nos voitures de maintenant … tres belle restauration , bravo le proprio !

  • robert Says:

    C’est vrai qu’en 50 ans le bon en avant est énorme. Mais notre deuch n’a rien à leur envier. J’ai passé celle de ma mère au contrôle technique la semaine dernière (1000 kms entre deux contrôles…) et c’était une première pour le jeune technicien qui s’y collait. Il n’en revenait pas : hauteur de phares réglable, moteur à plat avec refroidissement par air comme les Porsche, freins à disques en sortie de boite comme les Alfa Roméo, suspensions indépendantes, chauffage instantanée et climatisation optimale, cabriolet quatre portes… Et en plus, je lui ai dit que la deuch n’était pas une voiture, mais un art de vivre !

Leave a Reply